BREST.MEDIASLIBRES.ORG

Site collaboratif d’informations locales - Brest et alentours

Nantes : retour sur le déchaînement médiatique autour d’un squat

|

Mardi 21 août, un certain nombre de médias en ligne ont propagé une nouvelle : des squatteurs auraient délogé des retraités de leur maison ! Il s’agissait en fait d’une résidence secondaire, maison bourgeoise à deux pas du centre-ville, inhabitée depuis 10 ans et occupée par des exilé·e·s.


Tout ça n’est pas sans rappeler ce que les médias avaient nommé « l’affaire Maryvonne » dont l’emballement médiatique orchestré par l’extrême droite avait provoqué le dépôt de plusieurs projets de loi anti-squat et qui s’était soldée par la modification de l’article 226-4 du code pénal. Là aussi, Ouest-France avait été particulièrement prolixe, le journal avait en effet produit des

Informer, c’est choisir quoi dire et comment le dire

Mardi 21 août, il est 6h30 du mat’, Ouest-France ouvre le bal. Un premier article signé par Marion Lopez et intitulé « Des retraités nantais délogés par des squatteurs » est publié sur le site du quotidien. Le titre accrocheur n’a pas grand chose à voir avec la réalité. Peu importe, l’objectif est d’avoir « le scoop », d’être « à l’origine du buzz », quelles qu’en soient les conséquences pour les personnes qui habitent alors cette maison.

On peut facilement imaginer que chez Ouest-France, la veille, en réunion de rédaction, illes se disent que s’illes sont les premièr·e·s à publier quelque chose ça sera repris par d’autres médias. Il leur faut donc rapidement un titre accrocheur, un peu de contenu et des interviews. Mais quel angle choisir ? À ce moment là, plusieurs choix s’offrent à Marion Lopez et à l’équipe, par exemple : un truc autour des problèmes de logement à Nantes ou des graves difficultés (le mot est faible) que rencontrent les exilé·e·s pour se loger. Non, l’angle choisi va être celui des galères des propriétaires de logements vides (ici une maison bourgeoise à deux pas du centre-ville) à « déloger les squatteurs ».

Et Marion, donc, de s’apitoyer sur le sort de ces propriétaires « sous le choc et dépossédés de leur bien », leur « maison annexe » peut-on lire dans l’article qui se refuse de dire « résidence secondaire » … Ces propriétaires, Marion ne les a pas rencontré·e·s. La parole est donnée aux voisin·e·s puisque ce sont elleux qui ont pris l’initiative de contacter la presse. Les occupants actuels de la maison, quant à eux, Marion n’a pas trop l’air de s’en soucier, à part quant il s’agit de relayer les propos de la voisine : « ils présentent bien, ils disent bonjour ». Ouf, on est rassuré·e·s !

Clôturons ce chapitre en ajoutant simplement que « l’éthique » des journalistes, si elle existait, serait aussi ne pas publier certaines informations, notamment quand celles-ci tiennent de la délation ou mettent en danger des personnes. Après c’est sûr, ça fait moins le buzz…

De l’emballement médiatique à l’acharnement

Il semble que les premiers à reprendre l’article de Ouest-France vont être des journaux réactionnaires comme Le Figaro dès 7h58 puis Valeurs actuelles à 10h36. Rien d’étonnant là dedans, le ton choisi par Ouest-France convient tout à fait à leur ligne éditoriale.

En milieu de matinée, la machine s’emballe et dans la journée de mardi, ce sont plus de vingt articles qui vont être pondus par des journalistes peu consciencieux : les informations ne sont pas vérifiées, le titre est repris tel quel ou quelque peu modifié. 20 minutes écrira : « Nantes : Un couple de retraités mis à la porte par des squatteurs ». Sur planet.fr on peut lire : « Nantes : des retraités chassés de leur maison par un groupe de squatteurs » avec une introduction évocatrice : « La maison secondaire d’un couple de retraités nantais a été prise d’assaut par une dizaine de squatteurs ». Dans un article, modifié depuis, France Bleu Loire Océan est allé jusqu’à titrer : « Ils découvrent leur maison squattée à leur retour de vacances et ne peuvent pas la récupérer ».

Et tous de plaindre ces propriétaires qui vont devoir entamer des procédures longues pour récupérer leur bien que, rappelons-le, illes n’habitent pas. Un journaliste du Parisien s’improvise conseiller juridique et écrit un article intitulé : « Comment faire si votre logement est occupé par des squatteurs au retour des vacances ? ».

Lire la suite sur Squat.net

proposer complement

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Brest.mediaslibres.org ?

Brest.mediaslibres.org est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact brest chez mediaslibres.org