BREST.MEDIASLIBRES.ORG

Site collaboratif d’informations locales - Brest et alentours

[Brest, Quimper, Morlaix] Rassemblements le 12 septembre à 10h30 contre la guerre sociale de Macron

|

Précarité généralisée
Déni de démocratie
Violences policières
Chasse des personnes en exil
S’unir pour ne pas subir !
S’unir pour continuer la lutte !
S’organiser / résister / ne rien lâcher / se rencontrer

La loi Travail 2 n’est que la première (grosse) partie des réformes Macron !

Flicage des chômeurs et des chômeuses, casse des systèmes collectifs de solidarité (retraite et Sécurité sociale) pour les transformer en marché, attaque du statut de la fonction publique et du service public, baisse des APL, suppression des contrats aidés, banalisation des violences policières, système inhumain de tri, d’exclusion et de déportation des personnes en exil... Ce que le gouvernement présente comme des sacrifices nécessaires pour le futur ne promet qu’un avenir précaire et une société divisée pour la jeunesse. Un avenir précaire doublé d’une répression sociale qui se développera encore avec le projet d’intégrer les mesures de l’état d’urgence dans le droit commun.

Concernant le travail, le gouvernement parle de liberté, de sécurité et de simplification mais ne s’adresse qu’aux capitalistes !

Faciliter les licenciements

- l’appréciation des difficultés des entreprises qui veulent recourir aux licenciements économiques se fera en fonction de leur situation nationale (et non plus mondiale). Les capitalistes pourront plus facilement organiser des faillites pour noircir le tableau des comptes des filiales françaises et ainsi licencier facilement.
- un plafond des dommages et intérêts sera fixé pour les indemnités Prud’homales, ce qui permettra à un employeur de provisionner les licenciements.
Mais pourquoi faciliter les licenciements ? Pour s’adapter aux carnets de commandes des entreprises ? C’est oublier que l’intérim et le CDD permet déjà cette adaptation. La facilitation des licenciements servira surtout aux employeurs à utiliser le chantage pour dégrader les conditions de travail et faire baisser les salaires. Ces reculs seront renforcés par la possibilité de mettre en place des accords d’entreprises moins favorables aux salarié.e.s localement !

Supprimer les déjà maigres contre-pouvoirs dans l’entreprise

Les instances représentatives des salarié.e.s seront fusionnées. La fusion se fera au périmètre du
Comité d’Entreprise (CE), ce qui revient à supprimer les instances du personnel de proximité dont le Comité Hygiène Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT). A l’heure où la souffrance au travail, les maladies professionnelles et accidents du travail s’intensifient, le CHSCT pourra être maintenu par "accord majoritaire" mais il ne pourra plus mener des actions en justice. En même temps, le gouvernement propose une réforme du compte de pénibilité en supprimant les critères de manutention de charges lourdes, de postures pénibles, de vibrations mécaniques et les risques chimiques.
Mais pourquoi transformer les instances représentatives des personnels ? Pour simplifier le fonctionnement des entreprises ? Oui ! mais en submergeant les délégués des personnels de dossiers dont ils ne pourront plus être les experts et favoriser ainsi l’hégémonie de la "culture de l’entreprise" au sein des instances !

S’unir pour continuer de lutter

Faire échec à Macron, c’est possible !

proposer complement

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Brest.mediaslibres.org ?

Brest.mediaslibres.org est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact brest chez mediaslibres.org