BREST.MEDIASLIBRES.ORG

Site collaboratif d’informations locales - Brest et alentours

Marre des commémorations !

|

Partout en ce moment depuis Mai, télé, journaux, magazines, livres ou dvd sur mai 68 fleurissent dans les rayons mortifères des hypermarchés et dans la publicité. Autant de produits marketings bien emballés qui nous font penser à la frénésie consumériste de noël et autres fêtes commercialo-sacrées. Mai 68 est un produit de consommation.

Les auto-proclamés héritiers du mouvement révolutionnaire se pâment et se masturbent sur cette illusion nostalgique. Ils plaquent leur réalité sur un mouvement qui n’a rien à voir avec ce qu’ils disent en retirer. Ils nous présentent Mai 68 comme une de ces grandes dates du panthéon de la gôche, duquel ils entendent tirer des grandes leçons, de ces grands moments qu’ils se sont accaparés pour redorer leur façade pseudo-contestataire.
Mais quelle image présentent-ils de Mai 68 du haut du Parlement européen, côte à côte avec ceux qui, encagoulés, faisaient la chasse aux gauchistes dans les rues de Paris en Mai 68, dans les rangs de partis qui se pressent d’appeler au rétablissement de l’ordre dés qu’une émeute pointe le bout de son nez aujourd’hui (pour ne pas les citer, Parti « Socialiste », Ligue « Communiste » « Révolutionnaire », « Lutte » Ouvrière, Parti « Communiste », Verts), dans les tribunes d’un journal passé de Sartre à Rothschild ? Ces ex-soixante-huitards qui forment des comités de vigilance citoyens pour protéger leurs voitures dés qu’une émeute éclate en banlieue ; ces mêmes personnes qui se réclament d’un mouvement insurrectionnel, et qui qualifient « d’inconscients » (LO) ou « d’irresponsables » (CNT Vignoles) les émeutiers de novembre 2005, de la même façon que la droite conservatrice condamnait le soulèvement en 68. Le 6 mai, soir de l’élection de Sarkozy, des émeutes ont éclatées en France sous le coup de la rage des opprimé.e.s, elles furent aussitôt condamnées par les « héritiers de mai 68 ».

Nous nous devons de rappeler que Mai 68 fut un mouvement de grève générale ponctué d’émeutes et de diverses violences envers les capitalistes, l’Etat et ses biens. Est-ce bien là le message que porte Ségolène Royal et ses cerbères ?

Au lieu de se noyer dans l’autosatisfaction masturbatoire sur Mai 68, refaisons Mai 68 ! Mais cette fois ci, sans la CGT, sans le Parti Communiste ni aucun autre professionnel de la contestation, menons la lutte de front, auto-organisons la. La lutte ne se délègue pas !

Mai 68, c’est fini. Vive Mai 2008 !
Pas dans un salon ni dans un rêve.

Les barricades ferment la rue mais ouvrent la voie.
Les gauchistes ferment la rue et ferment la voie.

Extrait de Non Fides n°2, 2008

proposer complement

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Brest.mediaslibres.org ?

Brest.mediaslibres.org est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact brest chez mediaslibres.org