BREST.MEDIASLIBRES.ORG

Site collaboratif d’informations locales - Brest et alentours

Les peuples indigènes du Mexique s’unissent pour former un Conseil Indigène de gouvernement en vue des élections de 2018

|

Le 28 mai 2017 restera gravé dans l’histoire du Mexique et probablement dans l’histoire du monde. Pour la première fois, les peuples indigènes se sont réunis pour proposer ensemble un Conseil Indigène de Gouvernement (CIG). Le processus fut long et à la manière traditionnelle indigène, en consultant chaque communauté une par une, mais ils ont pu présenter face à une assemblée massive, réunie à San Cristobal de Las Casas, les 71 conseillers et conseillères du CIG ainsi que sa porte parole, Maria de Jésus Patricio Hernandez, indigène Nahua qui se présenteront aux élections présidentielle de 2018.

Et si les peuples originaires représentaient notre futur face à un capitalisme destructeur ?

Cela fait 500 ans que les indigènes résistent, 500 ans qu’ils sont victimes des oppresseurs et depuis des décennies victimes du capitalisme ! C’est un combat pour "continuer à exister" après des années de rébellion et de résistance.


Il est parfois difficile de comprendre, comme le prouvent les articles des médias dominants, que ce projet de présenter une candidate indigène n’est pas pour rentrer dans le jeu politique, ni même pour faire une course au vote ou pire encore lancer une campagne électorale. Cette initiative, suggérée par les zapatistes de l’EZLN au Congrès National Indigène, n’a pour objectif que de démonter le pouvoir du haut, pour s’organiser depuis le bas. Leur campagne sera pour la vie, pour l’organisation et pour la reconstitution de leurs peuples.

* Des milliers d’indigènes se rassemblent au Chiapas pour former le Conseil Indigène de Gouvernement CIG..
* Qu’est ce que le CIG ?
* Qu’est ce que le CNI ?

Cette initiative naît pour essayer de trouver une manière de pouvoir arrêter la destruction des liens sociaux et de la Terre mère et pour continuer d’exister. Non seulement en tant que peuples indigènes mais aussi pour le peuple en général. Bien au-delà d’une campagne électorale, les intégrants du CIG parlent d’une campagne d’organisation, pour accumuler une force organisationnelle et pouvoir freiner le climat de répression, spoliation et saccage qui existe dans la plupart des territoires Mexicains. Ce n’est pas seulement un modèle administratif mais un projet d’autonomie, un modèle civilisateur qui va bien au-delà du processus électoral.

Le Conseil Indigène de Gouvernement, composé d’hommes et de femmes indigènes, a été élu en assemblée dans plusieurs milliers de communautés, villages et municipalités du pays. Tous les représentant.e.s ont été élus depuis le bas, par concensus.

Pour cette initiative des peuples originaires du Mexique, des représentants des peuples Lakota, Dakota (de Standing Rock) et Apache étaient venus pour offrir leur bâton de commandement, et d’autres offrandes à la porte parole du CIG, durant une cérémonie ancestrale et apporter tout leur soutien à cette tâche. "L’espoir est entre vos mains".

Lors de la cérémonie d’investiture au Cideci les conseillers et conseillères ont du prêter serment :
« Frères et sœurs conseiller.e.s, sœur porte parole de la voix de ce Conseil Indigène de Gouvernement, nous sommes au milieu d’une guerre, d’une guerre cruelle, nous avons besoin de l’ intégrité, le courage, l’intelligence et par dessus tout l’amour, beaucoup d’amour de votre part pour mener à bien les fins, les tâches pour lesquelles nous nous sommes proposés sont pour le bien de nos peuples, pour le bien de nos communautés, pour le bien de ce pays maltraité, souffrant et lésé".

" Frères et sœurs conseiller.e.s, sœur porteuse de la parole de ce peuple :

Jurez-vous respecter la parole et la décision de vos peuples et communautés, la respectant et luttant pour la liberté la justice, et la démocratie, et respectant les 7 principes du Congrès National Indigène, où se trouvent filles, garçons, anciens, anciennes hommes et femmes, à notre terre mère, à nos cultures et nos langues ?

Jurez-vous de défendre avec votre vie, vos pensées, vos coeurs, et vos corps nos peuples et communautés et notre Terre Mère ?

Jurez-vous être porteurs de la parole de nos peuples et du Congrès National Indigène sans mensonge, double-jeu, ni aucune trahison déjà données dans ce pays et dans ce monde contre ceux d’en haut et ses capitalistes, les administrateurs et contremaîtres pour un monde où tiennent beaucoup d’autres mondes" ?

C’est pour ça que pour le Congrès National Indigène, "c’est l’heure des peuples et c’est l’heure de passer à l’offensive" !

Après la cérémonie, les médias de paix et les médias libres étaient conviés à une conférence de presse ; les mainstream se précipitaient pour avoir la parole de la première candidate indépendante femme et indigène du pays, et l’exclusivité d’une photo volée ou d’une question pour la piéger. Il n’en fut rien, car cette dernière s’est bel et bien revendiquée comme une porte parole du Conseil Indigène de Gouvernemenet, et à chaque question un intégrant différents répondait, avec sa mission Nahua, tzotzil ñathu ou Wixarika...

Après 20 ans d’existence le Congrès National Indigène a reçu une proposition de l’EZLN pour se lancer dans une "autre" campagne présidentielle, non pas pour la gagner, mais pour pouvoir organiser le pays depuis le bas, dans un esprit de résistance et de rébellion..

proposer complement

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Brest.mediaslibres.org ?

Brest.mediaslibres.org est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact brest chez mediaslibres.org