BOURRASQUE-INFO.ORG

Site collaboratif d’informations locales - Brest et alentours

A lire ailleurs

Répression - Justice - Prison

Que faut-il faire pour empêcher la police de tuer ?

Une réflexion critique portant sur les efforts entrepris depuis des années par les mouvements politiques progressistes et réformistes étatsuniens pour rendre la police plus « respectable » et « responsable. » Les récents événements aux États-Unis – ainsi que dans le reste du monde – nous prouvent une fois de plus que toutes les réformes du monde ne changeront pas la nature même de cette institution. La seule solution viable qui nous reste est donc l’abolition pure et simple de la police par le biais d’une révolution.

Répression - Justice - Prison

[Etats-Unis] Pillages, incendies… et coups de feu contre les keufs – 1er et 2 juin 2020

Lundi 1er juin, le vent insurrectionnel continue de souffler dans les rues de nombreuses villes des États-Unis, pendant que le président Trump implore maires et préfets de rétablir l’ordre sur le champs, auquel il promet d’envoyer l’armée pour mater la révolte. Une révolte d’une telle ampleur aux États-Unis n’a pas été vue depuis des décennies. Il n’y avait jamais eu autant de couvre-feux instaurés et de soldats de la garde nationale déployés sur le territoire depuis des décennies. Les dernières émeutes qui avaient nécessité autant de mesures anti-insurrectionnelles remontent à celles d’avril 1968, qui avaient éclaté en réponse à l’assassinat de Martin Luther King.

Contrôle social - politiques sécuritaires

Marée humaine devant le tribunal de Paris. Justice pour Adama et toutes les victimes des violences policières et racistes

Alors que les grands médias français s’émeuvent sur le sort de George Floyd et le racisme de la police aux USA, pas un ne fait le rapport avec la situation française et le racisme structurel de plus en plus assumé par une bonne part des policiers français couvert par l’IGPN et la Justice. L’histoire tragique d’Adama Traore en est un triste exemple. En France les autorités sont dans le déni. Au lendemain d’une nouvelle expertise, controversée, qui conclut à la non responsabilité des gendarmes dans la mort d’Adama (sic), un rassemblement est appelé devant le TGI de Paris dans le 17e.
Malgré l’interdiction de la Préfecture de Police, le rassemblement devant le TGI pour la vérité sur la mort d’Adama Traore est maintenu.
Déjà du monde sur place.
Dans cet article vous trouverez un suivi de ce rassemblement qui s’annonce massif.

Contrôle social - politiques sécuritaires

[ États-Unis ] Ni garde nationale ni couvre-feu n’arrête la révolte – 30 et 31 mai 2020

Dans de nombreuses villes du pays, les émeutes se sont poursuivies durant tout le week-end des 30 et 31 mai, les flammes et les fumées de la révolte arrivant jusqu’aux portes de la Maison Blanche, à Washington. Le couvre-feu a été décrété dans au moins quarante grandes villes. La Garde nationale, l’armée de réservistes destinée à la défense du territoire, a été mobilisée dans pas moins de 24 états pour renforcer la police et protéger les pompiers, mais sans parvenir à enrayer les destructions et les pillages, qui se sont déroulés un peu partout, notamment à Boston, Philadelphie, mais aussi à Chicago, San Francisco et à Seattle. Depuis le début des émeutes, la police a procédé à au moins 4400 arrestations allant des accusations de « pillages », de « blocage de la circulation » à celle de « non-respect du couvre-feu ».

Contrôle social - politiques sécuritaires

Etats-Unis : Les feux de la révolte se propagent – « Nous n’avons rien à perdre, seulement nos chaînes » – 29 et 30 mai 2020

Vendredi 29 mai à Minneapolis, pour la quatrième nuit consécutive, des centaines de personnes sont de nouveau descendues dans les rues contre la police, bravant ainsi le couvre-feu entre 20h et 6h décrété un peu plus tôt dans la journée. La révolte s’est propagée à d’autres villes des Etats-Unis, notamment en Californie et à New-York.

Contrôle social - politiques sécuritaires

Minneapolis, Etats-Unis : Nuits de rage contre la police et le système qu’elle protège – 27 et 28 mai 2020

La rage explose en ce moment dans les rues de Minneapolis, après qu’un homme noir de 46 ans a été tué par les flics lundi 25 mai. Les premiers affrontements ont eu lieu le lendemain dans la soirée, avec des caillassages contre les flics et le commissariat de la 3e circonscription. Mais c’est dans la nuit de mercredi 27 au jeudi 28 mai que la situation est devenue incontrôlable, avec des pillages et des incendies qui se sont propagés dans toute la ville. La garde nationale a été appelée en renfort et des flics en arme se sont positionnés sur les toits des bâtiments.

Contrôle social - politiques sécuritaires

Meurtres et mensonges d’État : la police française a tué au moins 12 personnes durant le confinement

Durant ces 2 mois de confinement, si un certain nombre de violences policières ont pu être dénoncées grâce aux images et aux révoltes dans les quartiers populaires et mises en lumière dans les médias, les morts liées aux interventions de la police sont restées dans l’angle mort. Malgré un article publié le 20 avril sur cette situation, largement relayé et suivi de tribune, aucun média national n’a titré sur ces morts. À la fin de ce confinement, ce sont 12 personnes qui sont mortes à cause de la police. À ce rythme, personne ne peut continuer à parler de bavures isolées. Ils s’agit de meurtres systémiques validés par l’État français.

Salariat - Précariat - Chômage

Nous n’avons que nous-mêmes : appel d’un coursier de Manhattan.

Pour une solidarité de condition et de position.
Bien que faisant référence à un contexte très particulier, celui de la ville de New York aux États-Unis, nous pensons qu’il est important de proposer ici cet article de crimethinc. Entre critiques de ses conditions de travail précaires et analyses du mépris et des violences de classe auxquels il est régulièrement confronté, ce coursier nous donne un témoignage en direct de la ligne de front. Comme beaucoup d’autres, il fait partie de ces personnes dont le métier est considéré par nos gouvernements comme « indispensable » en ces temps de pandémie.

Contrôle social - politiques sécuritaires

L’agit-prop de la pandémie.

Affiches, autocollants et graffitis du monde entier.
Article initialement publié par crimethinc présentant une liste non exhaustive d’œuvres d’art et de messages militants qui sont venus redécorer les rues désertes de nos villes en ces temps de crise sanitaire liée au COVID-19. Autant de messages passionnés qui prouvent que, plus que jamais, il n’y aura pas de retour à la normale.

Répression - Justice - Prison

Pour que cesse le confinement de notre lutte et de nos amitiés

Ce texte, publié sur le blog Nous sommes tou-te-s des malfaiteur-euse-s, est porté par des personnes mises en examen dans le cadre de l’information judiciaire ouverte sur des militants de Bure. Il a été rédigé par le biais de complexes allers-retours du fait de leurs contrôles judiciaires qui les obligent à « s’abstenir de rentrer en relation » entre elles. Par cette tribune, publiée également sur Reporterre et Mediapart et faisant suite à une enquête en trois volets elles souhaitent se réapproprier tant bien que mal une expression collective face à cette répression atomisante.

Salariat - Précariat - Chômage

Qu’est-ce qui vaut la peine de mourir ?

Affronter le retour à la vie normale.
Ceci est un article de réflexion publié par crimethinc sur la situation actuelle aux États-Unis et sur les intentions du gouvernement Trump et de certain·e·s d’organiser un rapide « retour à la normale » afin de sauver la sacro-sainte situation économique du pays.

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 30 |

Publiez !

Comment publier sur bourrasque-info.org ?

bourrasque-info.org est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact bourrasque-info chez protonmail.com